Les Spartiates

La Bataille de Thermopyles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Bataille de Thermopyles.

Message par Clars le Lun 3 Déc - 20:21

La bataille des Thermopyles

La bataille des Thermopyles, célèbre pour son dénouement tragique, est aussi emblématique du courage et du sens du sacrifice. C’est une lutte à mort qui opposa les Perses aux Grecs dans le cadre de la seconde guerre médique (Vème siècle avant J.C). Les combats durèrent 3 jours du 17 au 19 septembre 480 avant JC.



Le contexte :

Au Vème siècle avant Jésus Christ, la Grèce va être le théâtre d’affrontements constants entre Grecs et Perses. L’empire Perse est alors immense et recouvre une grande partie du Moyen Orient. Les cités grecques ne sont, elles, pas totalement unifiées. Dans ce contexte, Darius 1er va déclencher la première Guerre Médique visant à soumettre les cités grecques. Le débarquement est un échec pour Darius avec la fameuse défaite infligée par les Athéniens à Marathon. Darius meurt en -486 et son fils, Xerxès 1er, lui succède. Celui-ci, voulant se venger de la défaite de Marathon, organise une deuxième expédition punitive pour anéantir Athènes. Ce sera la seconde guerre Médique.



Le congrès de Corinthe :

Les préparatifs des Perses sont très longs car Xerxès doit réprimer des révoltes, en Egypte notamment. De leur coté, les grecs sont retombés dans des querelles intestines. Voyant que l’effectif Perse atteint des chiffres énormes, plusieurs centaines de milliers de combattants, les Grecs finissent par s’entendre sur leur défense au congrès de Corinthe à l’automne 481. 31 cités s’engagèrent par serment dans une ligue défensive et préparèrent des contingents de soldats. Ils finissent par s’accorder sur un plan qui consiste à défendre le défilé des Thermopyles sur terre, tout en stationnant le gros des forces maritimes, sous la direction d’Eurybiade, au nord de l’Eubée. Les troupes terrestres sont confiées au Roi spartiate Léonidas 1er. Les Thermopyles (les « Portes Chaudes », à cause des sources thermales qui s’y trouvent) constituent un défilé dont certains passages n’excèdent pas 10 mètres de largeur, entre le golfe Maliaque et la montagne. Ce lieu stratégique est choisit car il permet le limiter la supériorité numérique des Perses. Léonidas dispose d’environ 8000 hommes.



La tempête de l'Artémision :

Au sortir de la Thessalie les troupes de Xerxès font mouvement vers le sud. La flotte perse s'élance une dizaine de jours après afin que l'arrivée des troupes terrestres et navales soit conjointe. Une violente tempête de trois jours va détruire environ 400 navires. Plusieurs milliers d'hommes sont noyés. La principale conséquence est que Xerxès, bien qu'il garde la supériorité numérique, n'est plus en mesure de diviser ses forces navales de manière à convoyer l'armée tout en livrant combat à la flotte grecque. Mais malgré la tempête, la supériorité numérique perse apparaît si imposante qu'Eurybiade et son adjoint, le corinthien Adimantos, font demi-tour. Sur terre les troupes Perses arrivent au défilé des Thermopyles qui protège la route d’Athènes.



La Bataille des Thermopyles :

Le roi des Perses sait que le couloir des Thermopyles est gardé. Un avant poste a été repéré. Xerxès ordonne une attaque de front, mais il se heurte à la vaillance grecque. Face aux troupes perses, y compris le corps d’élite des « Immortels », appelé ainsi parce que les troupes étaient toujours complétées au fur et à mesure des pertes, les soldats de Léonidas opposent une résistance solide, et infligent aux Perses des pertes énormes. Les courtes lances perses ne peuvent atteindre les Grecs armés de la longue lance dorienne. Le devin Mégistias révéla alors aux défenseurs des Thermopyles que la mort leur viendrait avec le jour : il l’avait vu dans les entrailles des victimes.



Le cours de la bataille bascula. Léonidas est trahi par un certain Éphialtès, fils d’Eurydémos, un citoyen de Malia, qui informe les Perses sur le moyen de contourner l’armée grecque, par le sentier d’Anopée. Un fort détachement de soldats perses reçu l’ordre de suivre le traître et se mit en marche durant la nuit. Les Grecs qui gardaient le chemin furent réveillés par le bruit des feuilles foulées par des milliers de pieds et se hâtèrent de prendre les armes.



Accablés par une nuée de flèches, ils gagnent les hauteurs pour se défendre. Les Perses, sans s’occuper d’eux, redescendirent le versant méridional de la montagne et arrivèrent en moins de seize heures dans le défilé. Informés de l’arrivée des Perses sur leurs arrières, Léonidas et ses officiers tiennent conseil et leurs avis différèrent, certains refusaient tout abandon de poste, d’autres étaient de l’avis opposé. Léonidas décide alors de se sacrifier avec les 300 hoplites Spartiates, ainsi que 700 soldats des cités de Thèbes et de Thespies, pour laisser aux Grecs le temps d'organiser leur défense et à l'armée de se retirer en bon ordre. Pris en étau, ils marchent jusqu’à l’endroit le plus large du défilé et l’affrontement eut lieu. Les Grecs résistent héroïquement autour du roi spartiate et sont tous massacrés sur ordre de Xerxès. À l'issue de la bataille, ce dernier ordonne qu'on décapite Léonidas et qu'on mette sa tête au bout d'un pieu, ce qui est étrange puisqu'en ce temps, les Perses accordaient de la valeur aux soldats héroïques qu'ils avaient combattus. Cette bataille devint l'emblème de la résistance grecque à l'envahisseur et de l'esprit de sacrifice des Spartiates.

avatar
Clars
Admin

Messages : 1472
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 19
Localisation : Caen City

http://lesspartiatesdesigma.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum